• 0 comments
  • Mar 09, 2013

École d’été de la CVA 2019

La 20ème édition de l’école d’été de la CVA sur les systèmes de transport spatial s’est déroulée du 1 juillet au 25 juillet 2019 au Département de mécanique et d’études aérospatiales de l’Université La Sapienza de Rome avec le soutien de la ville de Colleferro et son partenaire industriel Avio.

Composante phare des programmes éducatifs de la CVA, l’école d’été s’adresse aux étudiants en ingénierie aérospatiale qui ont suivi au moins trois années d’études ainsi qu’aux jeunes professionnels travaillant dans l’industrie aérospatiale. En plus des cours techniques et des travaux d’équipe sur les lanceurs réutilisables, les 33 élèves de cette année provenant de cinq pays européens ont eu l’occasion de visiter plusieurs instituts de recherche et de grandes entreprises spatiales, le cœur historique de la ville de Rome et ont participé à des ateliers de micro-fusées, de team building et d’improvisation théâtrale, etc. Des anciens élèves des éditions précédentes se sont joints aux élèves de l’année le temps d’un week-end à la mi-juillet, ponctué par la visite du centre italien de recherche aérospatiale le CIRA, le parc archéologique d’Ostia Antica et une baignade en mer.

La CVA tient à remercier la municipalité de Colleferro, l’Université La Sapienza, Avio, l’ASI, l’ensemble des intervenants et le comité de programme de l’école d’été (comprenant des représentants de l’ESA, du CNES, d’ArianeGroup et de l’Université technique de Brême), pour le succès de cette 20ème édition.

L’événement a réuni trente-trois participants dépêchés par les différents membres de la CVA, notamment les villes de Augsburg, Bordeaux, Brême, Rome (Colleferro), Séville et Toulouse, ainsi que des membres d’Euroavia. Leurs professeurs, leurs hôtes et l’ensemble des intervenants ont fait l’éloge de leur esprit d’équipe, de leur aptitude à tisser des réseaux ainsi que de leur enthousiasme pour l’espace et les systèmes de transport spatial. Cette formation, pépinière de jeunes ingénieurs, ne manquera donc pas de porter des fruits pour le plus grand bien des lanceurs européens.